Florence Bistagne

Giovanni Pontano et l’humanisme napolitain

Nous poursuivons notre découverte de la fin du Moyen Âge et de la première modernité en recevant Florence Bistagne, MCF HDR de l’université d’Avignon et membre junior de l’Institut universitaire de France.

Sa recherche se situe au croisement de la philologie, des études culturelles et linguistiques sur les langues vernaculaires et des études sur la réception de l’Antiquité à la Renaissance dans le royaume de Naples, sous la monarchie aragonaise (1442-1503). Cet îlot de plurilinguisme (latin, napolitain, langue vernaculaire italique, catalan) qui échappe à l’influence florentine lui permet de se questionner sur une histoire téléologique de la langue italienne en cours de constitution.

La relecture des textes antiques devient un moyen de la construction d’une identité en une dialectique avec l’imitation. L’édition des textes permet ainsi de recontextualiser l’humanisme napolitain et son influence sur les logiques nationales italiennes mais aussi espagnoles et françaises et même européennes.

Sélection d’ouvrages de Florence Bistagne

Giovanni Pontano, De Sermone, édition bilingue, Champion, Paris, 2008.

En préparation :

Giovanni Pontano, Antonius et Charon, dialogues, édition bilingue, acceptation dans la collection « Textes de la Renaissance », Classiques Garnier.

Giovanni Pontano, Correspondance. Lettres familières, édition bilingue, acceptation dans la collection « Correspondances et mémoires », Classiques Garnier.

Bibliographie complète

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s